Tout l'immobilier à Pau
30 Juil

Après l’achat d’un appartement en vente à Pau, comment peut survenir une intoxication au monoxyde de carbone ?

Vous êtes nouvellement propriétaire d’un appartement à Pau ? Le savez-vous ? Une intoxication au monoxyde de carbone peut être grave, mais elle peut surtout être évitée. Faisons le point ensemble.

Quels sont les symptômes et les séquelles ?
Le monoxyde de carbone provoque une asphyxie des cellules du sang. Il existe deux types d’intoxication :

• L’intoxication faible dite « chronique » qui se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale. C’est pourquoi l’intoxication peut être lente et ne pas se manifester immédiatement.
• L’intoxication aiguë qui entraîne des vertiges, une perte de connaissance, une impotence musculaire, voire le coma et le décès.
Les victimes d’intoxications oxycarbonées doivent subir une oxygénothérapie, le plus souvent par l’apposition d’un masque à oxygène. En cas d’intoxication grave, les personnes qui ont été traitées à l’oxygène au moment de l’intervention des secours risquent par la suite d’être atteintes de migraines chroniques, de dépendances neurologiques (troubles de la coordination, paralysies de toutes formes) invalidantes.

Comment survient une intoxication ?
Dans une majorité des cas, elle résulte de l’utilisation d’un appareil de chauffage défectueux ou mal entretenu et d’un ou plusieurs facteurs ci-dessous :
• La mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné).
• L’absence de ventilation dans la pièce où est installé l’appareil (pièces calfeutrées, sorties d’air bouchées).
• Du défaut d’entretien des appareils de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les inserts, poêles, cuisinières, chauffages mobiles d’appoint.
• La vétusté des appareils.
• La mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d’appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes…).

Quels sont les appareils à surveiller ?
Les chaudières (bois, charbon, gaz, fioul), les chauffe-eau et chauffe-bains, les inserts de cheminées, poêles sont à surveillés. Ainsi que les chauffages mobiles d’appoint, les cuisinières (bois, charbon, gaz), les groupes électrogènes à essence ou à fioul et enfin les appareils « de fortune » type brasero.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée